samedi 3 mars 2018

Il est né ! ! ! (récit d'accouchement)

Il s'est fait attendre, désiré . . .
Il était plus qu'attendu par ses sœurs, par moi-même, et par son père.

Tout était prêt, nous avions hâte, mais il n'arrivait pas . . .
Aucun signes . . . aucunes contractions, rien . . . je désespérais, mais le terme n'étant que pour le 28 février, il fallait prendre mon mal en patience . . . même si je souffrais beaucoup du dos et que je n'arrivais plus à rien faire . . .


Et puis, le 12 février, 2 semaines avant le terme, une grosse contraction m'a réveillé à 3h25 du matin ! Puis une autre 5 mn après, puis une autre encore 5 mn après et tout s'est enchainé . . .

Elles étaient douloureuses et régulières. Elles me coupaient le souffle et m'obligeait à m'accroupir et à souffler. Je me suis alors demandé si c'était le vrai travail qui commençait.

A 4h du mat, j'ai perdu les eaux ! Pas franchement, mais ça coulait quand même à chaque contraction. Dans le doute, nous avons décidé d'aller consulter à la mater. Du coup, on a appelé ma maman pour venir garder les filles, et on a chargé la voiture avec les affaires. J'étaie émue et excitée à la fois !

A 5h, nous sommes arrivés à la mater, je soufflais et m'accroupissait à chaque contraction, je perdais toujours un peu de liquide. Les contractions étaient intenses, elles démarraient dans le ventre et allaient très vite et surtout très fortement dans le dos.

A 5h30 : monito + examen : perte des eaux avérée, dilatation à 2cm.
C'est donc sûr, nous ne rentrions pas, c'était le bon moment !

Ce que j'attendais depuis plusieurs jours se réalisait enfin et pourtant, je ne réalisait pas, je n'y croyais pas. Toute mon énergie se concentrait sur mon ressenti, je me concentrais sur mes douleurs et ma respiration, tout en me laissant guider par la SF. J'étais dans une bulle.

Vers 7h, mes contractions ont ralenti, je ne comprenais pas. La SF m'a examiné, mon bébé était mal positionné. Au lieu de présenter son crâne, il présentait son visage et empêchait mon col de s'ouvrir. Tant qu'il resterai comme ça, le travail n'avancerai pas. Zut, au bout de 3 fois, mon corps ne savait plus faire ? . . . Le travail a stagné comme ça toute la matinée dû à cette mauvaise position du bébé. J'étais dépitée ! Les contractions étaient toujours présentes et douloureuses, mais espacées de 15mn . . . je marchais, bougeait, faisait du ballon, mais rien ne changeait . . .

Vers 11h, après une douche et une installation sur le côté gauche la jambe relevée, le travail a redémarré ! Bébé s'est bien positionné ! La SF était au top. Pas inquiète, mais douce et rassurante. Ca m'a aidé à tenir le coup. Mon projet de naissance était respecté (lumière tamisée, musique, calme, réassurance, douche, monitoring intermittent, ballon, étirements, balancements ...)

A 12h, j'étais à 4cm, les contractions se sont rapprochées. Le travail est devenu plus intense ! J'ai re-fait du ballon, marché + + Ca devenait de + en + dur.

A 13h, j'ai demandé la péri, les contractions n'étant vraiment plus tolérables. Elles montaient très vite, me faisait horriblement mal dans le dos à m'en couper le souffle. J'en avais la nausée et j'étais limite à m'évanouir à chaque fois ! Elles étaient bien plus douloureuses que mes 2 autres accouchements. La SF m'a expliqué que j'avais les contractions dans les reins, et que ces accouchements étaient les plus douloureux.

A 13h30, après la péri, j'étais à 6cm. Mes jambes et mon ventre se sont engourdis, j'ai ressenti un gros soulagement et une chaleur m'envahir pendant 2h. Ca m'a reposé, le travail a continué d'avancer, 8cm à 14h, 9cm à 15h.

Et à 15h15, alors que la péri ne faisait plus trop effet (je n'avais pas ré-appuyé sur la poire pour tout ressentir), je l'ai senti descendre d'un coup, en quelques minutes, j'ai ressenti de nouveau des contractions, douloureuses, fréquentes, et une gène en bas avec une envie de pousser intense.

La SF m'a alors examiné et m'a dit "oh mais il est là, on voit ses cheveux, on va s'installer".
En s'installant, elle me dit "oh, mais il sort tout seul seul là, ne poussez pas, j'arrive".
"euh, c'est difficile là, je ne contrôle rien, il sort là . . . il sooooort !"
La SF s'est précipité vers moi et m'a dit "allez y, poussez"

A 15h30, j'ai poussé une fois, la SF m'a dit "stop, ne poussez plus, la tête est là"
"hein, déjà ?"
A 15h31, "poussez une 2ème fois pour les épaules"
"stop, ne poussez plus, tendez les bras, attrapez le "


Ca s'est passé tellement vite tout à coup ! ! ! 
A 15h32, il est né, je l'ai attrapé, tout mouillé, tout chaud et l'ai posé contre moi ! ! !
Incroyable !
Il a crié 1 fois, puis est resté tout calme et nous as regardé avec de grands yeux très expressifs en prenant ses premières respirations.

La bulle dans laquelle j'étais a éclaté, j'ai réalisé !
J'avais réussi ! J'avis accouché une 3ème fois !
J'étais tellement soulagée, rassurée. Je ne sais pas pourquoi, j'avais tellement peur qu'il se passe quelque chose de mal, de grave, pour lui, comme pour moi . . . et puis, non finalement. Il allait bien, j'allais bien, tout le monde était heureux.

Il était là, ce petit 3ème tant attendu, ce petit garçon après 2 filles, cette jolie surprise de la vie ! ! !


Aujourd'hui encore, nous n'en revenons pas ! ! !
Il nous comble de bonheur et nous apprenons à le connaître un peu plus chaque jour.

Il s'appelle M . . .
Ici, nous l'appellerons pti chaton
Il pèse 3kg310 pour 51cm.

2 commentaires:

  1. Toutes mes félicitations <3

    Mélissa

    RépondreSupprimer
  2. Très bel accouchement encore toutes mes félicitations ♥

    RépondreSupprimer

Mon blog vis à travers vos commentaires !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...